PISCINE   NATURELLE

Gîte et chambres d'hôtes "Les Griottes" - Famille Cêtre Lau - Les Griottes - 26450 Charols
 

La piscine naturelle a 27 m de longueur, 21 m de largeur et a une surface de ca. 500 m2 (400 m2 pour le bassin de baignade et 100 m2 pour le bassin de filtrage).

Les deux bassins sont séparés par un rempart. A deux endroits il y a une connexion par un tuyau et un regard.

Le bassin de filtrage a  ca. 50 cm de profondeur dans lequel sont plantées des plantes aquatiques identiques à celles qui sont utilisées dans une station d’épuration biologique.

Le bassin de baignade a une bordure de 3 à 4 m avec une profondeur de 0 cm à 70/80 cm. Cette partie est également agrémentée de plantes aquatiques décoratives et épuratives.

Par 2 terrasses successives (60 cm  largeur et 40 cm de hauteur)  on accède à une profondeur de 170 / 180 cm.

A gauche et à droite des marches en pierre facilitent une entrée et sortie.

A l’extérieur, à côté du bassin de filtrage il y a une station de pompage.
Cette pompe d’une puissance de 250 l/min. pompe l’eau du bassin de filtrage pour la rejeter dans le bassin de baignade, durant un intervalle de 10 min. d’activité et 20 min. de pause 24/24.
Durant le pompage l’eau du bassin de baignade s’écoule par les deux tuyaux de connexion vers le bassin de filtrage. (Principe physique : dans  2 bassins connectés le niveau de l’eau a le même niveau : principe des vases communicants)

Pendant la pause de 20 min. les particules peuvent se déposer, et les plantes épuratives extraient la pollution (ex : les feuilles mortes, le pollen, les nitrates éventuels, nourritures de l’eau).

Les plantes sont la concurrence naturelle des algues. Donc moins de nourriture dans l’eau moins d’algues. L’eau rejetée dans le bassin de baignade a donc été appauvrie par son passage à travers les plantes épuratives, raison pour laquelle nous trouvons peu d’algues dans le bassin de baignade.

Dans les deux regards  de connexion entre les deux bassins il ya un système de régler  de coulement de l’eau de profondeur de 180 cm,  de 80 cm  et d’eau de surface.

Un tuyau qui descend à une profondeur de 180 cm, est utilisé en été. Un autre tuyau descend à une profondeur de 80 cm, est utilisé en hiver  et un tuyau de surface (skimmer) est utilisé au  printemps et en automne.

Quand l’eau a trouvé son équilibre, elle est claire, douce et propre, sans trace de chimie.

 

 Sécurité

Il n’il y pas de mur vertical avec une profondeur de 140 cm  et plus comme dans une piscine traditionnelle.

Le bassin de baignade a une bordure 3/4m de largeur et de 0 cm à une profondeur de 80 cm en pente douce.

Le bassin de filtrage a seulement une profondeur de 50 cm, normalement utilisé uniquement pour l’entretien et zone réservée à la faune aquatique.

Dans le bassin de baignade, dans la zone de natation  (19 x 14 m), il y a deux terrasses successives qui font le tour du bassin et deux entrée/sortie permettant aux personnes âgées et aux enfants d’en faciliter l’emploi. 

Quand un animal tombe dans l’eau accidentellement il peut sortir de l’eau sans problème. Dans une piscine traditionnelle, il est condamné à mort. 

Notre piscine naturelle est également fréquentée par les différents animaux sauvages de notre région (forêts et landes) comme abreuvoir. Donc il n’y a pas de clôture.

Pour les pompiers, notre piscine est aussi une réserve d’eau.
 

Matériaux et Technique

Une pompe électrique, 2 regards  avec un système de réglage de l’écoulement de l’eau.

Géotextile (900 g/m2) avec d’une épaisseur de 5mm pour protéger le liner en- dessous  contre les aspérités du rocher et les racines.

Liner (1,4 mm) (non toxique)  pré-soudé sur une totalité de 600 m2.

Géotextile  (900 g/m2) dans la zone de bordure  jusqu’à une profondeur de 80cm pour protéger le dessus du liner contre les griffes de chiens, le bec des hérons etc.

Frais de ces matériaux, des plantes aquatiques et épuratives, du terrassement, environ 25.000,00 Euro. Frais de construction  exécutée par une entreprise minimum  55.000,00 Euro.
 

Historique

5 ans d’études et de prospection personnelle, des différentes théories et expériences (Schwimmteich, Naturbad, Piscine naturelle). Vérification de différents catalogues des fournisseurs en Europe, spécialement en Allemagne, Autriche, Suisse et Belgique.

Plusieurs visites de différentes piscines naturelles en Allemagne, Suisse et en France.

Rencontre avec plusieurs réalisateurs de piscine naturelle.

1 ans de travail de terrassement et de préparation du sol de la future piscine.

2 ans de travail d’installation de matériaux et de techniques, quelques maçonneries.

Travail de plantation et de décoration aux alentours.

Des conseils téléphoniques  permanents ont été fournis par le fournisseur allemand « Naturagart » (tous les matériaux et plantes aquatiques) pendant toute la durée de la réalisation.

1 an de construction du pool-house avec sauna, salle de bain, cuisine et un atelier.
(Encore en construction).